Lifting mammaire en Tunisie : une poitrine rajeunie et raffermie

lifting seins

Les fluctuations pondérales, la vieillesse, les grossesses successives, les allaitements, les anomalies inesthétiques et congénitales sont tous des facteurs qui abîment la poitrine. Les seins deviennent alors retombants et affaissés en raison de l’excès de peau et de l’apparition des vergetures. C’est ce qu’on appelle la ptôse mammaire.

Beaucoup de femmes acceptent mal ce nouvel aspect disgracieux, surtout chez celles qui souffrent de ptôse depuis la fin de l’adolescence, associée ou non à une hypertrophie ou une hypotrophie mammaire.

La gêne psychologique induite est à ne pas négliger car elle affecte énormément la beauté de la femme.
Mais que faire pour y remédier ? La réponse est simple, il suffit d’opter pour un lifting mammaire en Tunisie appelée aussi chirurgie de la ptôse mammaire.

C’est une intervention très demandée par les femmes de tout âge et qui désirent vraiment rendre leur poitrine plus séduisante. Elle s’adresse à toute personne, femelle bien sûr, ayant plus de 18 ans et en bonne santé.

Déroulement du lifting mammaire

Le chirurgien ne peut entamer la plastie mammaire qu’après une consultation médicale basée sur un interrogatoire pour déterminer les souhaits de la patiente et une mammographie pour définir la structure glandulaire des seins.

Le type d’anesthésie est déduit au cours de cette consultation, mais on peut dire qu’il est toujours général. La durée de l’intervention peut dépasser les 60 minutes et l’hospitalisation est de 48 heures. La chirurgie au sens strict du terme commence par la pratique de deux incisions :

– au pourtour de l’aréole entre la peau pigmentée et la peau blanche
– entre l’aréole et le sillon sous mammaire

A partir de ces scarifications, l’aréole sera repositionnée, les sillons mammaires seront rehaussés et la peau sera étirée après l’élimination de l’excèdent.
Les incisions seront par la suite suturées à l’aide de fils  résorbables et très fins. Un pansement compressif et une gaine de contention sont mis en place pour protéger les plaies et améliorer la circulation vasculaire.

Il est souvent possible que le lifting mammaire est accompagné d’une réduction en cas d’hypertrophie ou une augmentation mammaire en cas d’hypotrophie.

Suites opératoires du Lifting mammaire

Après l’hospitalisation, le pansement est ôté et remplacé par un soutien-gorge pour préserver la symétrie des seins. Le port de ce sous-vêtement de contention est obligatoire pendant un mois (jour et nuit).

Plus ou moins douloureuses, les suites sont marquées par l’observation d’un œdème et d’ecchymoses sous les yeux. Ces effets indésirables sont normaux et communs à toute chirurgie mammaire.

Le médecin traitant prescrira à la patiente des antalgiques pour soulager les douleurs et des anticoagulants pour éviter les risques de phlébite.
Des conseils d’ordre hygiénique et paramédical sont également prescrits :

– L’arrêt de toute activité socio-professionnelle pendant 15 jours et sportive pendant un mois.
– L’éviction au soleil pendant  10 jours
– L’arrêt du tabac pour faciliter la cicatrisation des plaies

Une ou deux mammographies seront  planifiées pour contrôler l’état des glandes et leurs fonctionnalités. Il se peut que le médecin prescrive quelques crèmes revitalisantes pour hydrater la peau des seins après l’intervention.

Le résultat d’un lifting mammaire

Il faut patienter près d’un an pour obtenir un résultat net et satisfaisant suite à une correction de ptôse mammaire. La poitrine est alors plus raffermie et son aspect plus approprié au corps. Les seins auront une apparence naturelle et symétrique.

Le lifting mammaire procure un véritable impact positif sur le quotidien : allègement du poids des seins, pratique sportive plus facile, aisance pour se vêtir et plus de confiance en soi.

Devis En ligne

Enregistrer

Enregistrer