Reconstruction mammaire en Tunisie : une chirurgie des seins bien maîtrisée

seins1-esthetique2

Etroitement liée au traitement des tumeurs de la poitrine, la reconstruction mammaire en Tunisie est pratiquée à l’issue d’une ablation partielle ou totale des seins. Elle est hautement bénéfique du point de vue psychique puisqu’elle restaure l’apparence féminine de la patiente.

Les chirurgiens de la Clinique de L’espoir sont extrêmement rigoureux dans leur pratique d’actes chirurgicaux et tiennent énormément compte du morphotype, des souhaits, des antécédents et du parcours de soin de chaque patiente.

Quelles sont les différentes techniques d’une reconstruction mammaire ?

Les procédés chirurgicaux utilisés par la clinique sont de nombre de 3. Mais avant des les citer, il faut noter qu’ils sont tous précédés de consultations médicales pour déterminer le mode opératoire, le type d’anesthésie, les probables risques et complications, etc.

Pose de prothèses mammaires

C’est l’une des solutions les plus courantes, surtout pour les femmes ayant subi une hyposectomie totale des glandes mammaires.  Elle nécessite une anesthésie générale et une durée d’intervention de 23 heures. Mais le résultat est toujours remarquable et satisfaisant.

Les prothèses mammaires doivent être en silicone pour garantir une grande fermeté de la poitrine. Leur forme et leur taille doivent être adaptées à la morphologie du corps et à l’envergure de l’ablation mammaire. Les cicatrices induites sont parfaitement dissimulées sous le sillon mammaire.

La reconstruction mammaire par prothèses mammaires est très semblable à l’augmentation mammaire. En effet, les gestes chirurgicaux sont presque les mêmes, sans oublier la similitude des suites opératoires qui sont souvent peu douloureuses, mais assez longues (environ 30 jours).

Le lipomodelage ou lipofilling mammaire

C’est la chirurgie des seins idéale pour les femmes ayant un excès graisseux dans diverses zones du corps (hanches, culotte de cheval, cuisses, bras, ventre, etc). Elle consiste à liposucer la graisse en surcharge et à la réinjecter dans les seins après l’avoir filtrée et purifiée.

La durée de l’intervention de cette chirurgie mammaire est de 2 heures et l’hospitalisation est d’un jour ou deux. L’anesthésie peut être générale comme locale.

C’est une combinaison entre deux techniques, à savoir la liposuccion et le lipofilling. Ses suites opératoires sont légèrement fastidieuses. En effet, la patiente doit attendre l’estompage complet du gonflement pour apprécier le nouvel aspect des seins.

Cette alternative chirurgicale est fortement recommandée car elle ne fait intervenir aucun corps étranger.

La microchirurgie

C’est une intervention innovante qui consiste à prélever le surplus graisseux, voire des muscles excédentaires et à ramifier leurs vaisseaux sur ceux de la paroi thoracique. Elle est conseillée pour les femmes ayant effectué une ablation partielle des seins. Le résultat esthétique est très satisfaisant si la période des suites est scrupuleusement respectée.

Quel résultat pour une augmentation des seins par prothèses ?

Quelle que soit la méthode choisie, la reconstruction mammaire exige souvent deux à trois interventions, étalées sur plusieurs mois. Elle est également tributaire de la santé générale de la patiente et de son total rétablissement du cancer.

Devis En ligne